L’île de la Réunion est une sorte de grosse montagne ayant surgi de l’océan indien il y a probablement 3 millions d’années. L’érosion qui a creusé son relief au fil du temps, lui a donné une multitude de point de vue exceptionnel. C’est le cas de Bois-Court, situé dans la commune de la Plaine des Cafres. Avancez sur le belvédère et faites face à plus de 600 m de vide, avec vue plongeante sur le village de Grand Bassin.

Un peu de route avant d’accéder à Bois-Court

Pour ce premier article de mon blog, je vous emmène à la découverte d’un site incontournable et spectaculaire de l’île de la Réunion. Pour y accéder, il vous faudra emprunter la charmante route des Plaines. Celle-ci permet de relier l’Est et l’Ouest de l’île de la Réunion par une route montagneuse et sinueuse. Après un départ de Saint-Denis sous un ciel totalement dégagé, le temps a viré à la pluie arrivé sur les côtes orientales réunionnaises. Cela n’est pas étonnant, étant donné que cette partie de l’île est habituellement humide. La montée démarre à partir de Saint-Benoît. La route qui est donc sinueuse se fait sous une météo humide. Plus tard, le brouillard fait son apparition et l’on passe rapidement d’un décor typiquement tropical à un décor digne du cœur de la Suisse. La commune de la Plaine des Palmistes traversée, on arrive enfin à la Plaine des Cafres. Bonne nouvelle, les nuages ont laissé place à un soleil généreux. Après une bifurcation sur la droite, j’emprunte un vrai petit chemin de campagne durant une dizaine de minute avant d’accéder au site de Bois-Court. Le temps est agréable, la température de 14° et pas de nuage, ce qui va me permettre de profiter de l’exceptionnelle vue.

Bois-Court, un belvédère perché dans le vide

Belvédère de Bois-Court à la Réunion

Face au belvédère de bois-court plus de 600m de vide.

Petite déception à mon arrivée, l’horloge hydraulique en fonction depuis 1987 n’est malheureusement plus visible. Apparemment, le cyclone Felleng en 2013 a eu raison de cette clepsydre qui était pourtant une des rares fonctionnelle dans le monde. Mais la déception va rapidement s’estomper. Face à moi se dresse un belvédère dont l’aspect en dit long sur ce qui m’attend au bout. Je fais fi de mon vertige et m’avance jusqu’à l’extrémité de cette plateforme qui en fait est suspendue dans le vide. Et là je prends en plein visage cette exceptionnelle vue et ce vide limite effrayant! La sensation de peur du vide et de stupéfaction à la découverte de ce spectaculaire paysage se mélange dans ma tête. C’est là que l’on ressent physiquement pourquoi l’île de la Réunion est surnommée l’île intense.

Un paysage digne du film Jurassic Parc au cœur de l’île de la Réunion

Île de la Réunion - Vue depuis le belvédère de Bois-Court

La vue est spectaculaire. Les remparts sont particulièrement abruptes et impressionnants.

La vue vous laisse sans voix. Les remparts sont abruptes et les collines escarpées. Les rivières et ravines ont à travers le temps taillé de véritables balafres dans la montagne. D’ailleurs, la Réunion détient plusieurs records mondiaux de cumul pluviométrique. Je n’ose imaginer la force des eaux qui dévalent ces rivières lors d’épisodes pluvieux intenses. Les remparts portent encore les récents stigmates d’éboulis provoqués par ce furieux tumulte.

La vision surréaliste d’un village au fond de ce gouffre

Île de la Réunion - Village de Grand-Bassin

Un village au fond d’un gouffre et accessible uniquement par voie pédestre

Tout au fond de ce mini cirque, perdue au cœur de ces ravines et de ces imposants remparts, apparaît un village. Les maisons qui le compose semblent si minuscules étant donné la hauteur du point de vue. Son nom, Grand Bassin. C’est l’un des îlets les plus difficile d’accès de l’île de la Réunion. Accessible uniquement à pied, comptez environ 4h40 de trajet allé/retour au départ de bois-court. Si la descente est relativement simple, le retour et la remontée s’avère particulièrement rude. Vous êtes prévenus! Plusieurs espèces d’oiseaux endémiques de l’île sont visibles dans cet îlet, Papangue, bec rose, tec-tec, l’Oiseau la Vierge, et le Pétrel noir de Bourbon classé dans la catégorie des espèces en voie d’extinction. D’ailleurs, ce dernier serait à l’origine de la légende locale dite de la Timise. L’oiseau attiré par la lumière dans le noir, frôlait les marcheurs nocturnes munis de lampes. De plus, un des cris du Pétrel noir de Bourbon se confond au son du gémissement d’un enfant. Il n’en fallait donc pas plus pour que naisse cette légende qui voulait qu’il s’agisse d’esprits vagabonds circulant la nuit dans le village.
Quelques conseils
Vous pouvez accéder à Bois-Court par la route des Plaines. Si vous partez du Nord ou de l’Est de l’île de la Réunion, passez par Saint-Benoît. En venant de l’Ouest, empruntez la route passant par le Tampon. Dans les deux cas, ça monte bien! Consultez la météo avant votre départ. Il serez vraiment dommage de faire tout ce chemin et finalement ne rien voir à cause d’une présence nuageuse trop importante. Une bonne condition physique ne sera pas de trop si vous souhaitez vous rendre au village de Grand Bassin. Celui-ci est accessible uniquement par voie pédestre et le retour est selon les témoignages relativement éprouvant. Pour bien vous restaurer, vous trouverez une multitude de petits restaurants à la Plaine des Cafres, qui vous proposeront de découvrir les plats traditionnels de l’île de la Réunion. Je vous conseille vivement ceux proposant des plats cuits au feu de bois!  
%d blogueurs aiment cette page :