Le mystérieux lac Tritriva près d’Antsirabe à Madagascar

13 Sep 2019 | Au cœur de l'océan indien

Ancien cratère volcanique, le lac Tritriva situé à 18 km d’Antsirabe à Madagascar, est un lieu sacré, mystérieux et fascinant. La légende raconte qu’il fut le théâtre d’un drame amoureux qui se serait déroulé au temps du Roi Andrianampoinimerina. Tritriva est un endroit à visiter coûte que coûte, si vous avez l’intention de vous rendre à Antsirabe.

Un ancien volcan

Le Lac Tritriva, situé au centre de Madagascar, à l’Ouest d’Antsirabe, est un ancien cratère volcanique, issu d’une activité qui remonterait au 3e millénaire. Le paysage de cette région est révélateur de ce volcanisme ancien, caractérisé par la présence de plusieurs cratères et cônes volcaniques. D’ailleurs, Alexandre Bourdariat, directeur de la Compagnie coloniale française de Madagascar en 1908, décrit la région comme ayant des allures d’Auvergne.

Tritriva se trouve à 1890m d’altitude. Son cône culmine à une hauteur de 115m pour sa partie la plus haute située côté Ouest. Quant au cratère, il est de forme elliptique, dont la longueur mesure environ 150m et sa plus grande largeur près de 65m. D’abord légèrement inclinées, les pentes intérieures deviennent verticales. La roche forme une falaise à pic jusqu’au niveau du lac qui s’est formé dans le cratère.

L’eau a une teinte vert-bleu très foncée qui contribue à donner au lieu un caractère plutôt mystérieux. Selon des sondages réalisés au début du XXe siècle, le lac semble très profond selon les sondages, ce qui est remarquable comparé au faible diamètre du cratère. Enfin, le volcan serait le résultat d’une unique et violente éruption d’une durée relativement limitée.

les amants de tritriva

Le mystérieux lac Tritriva de Madagascar aurait été le théâtre d’un drame amoureux, qui a fait la légende de ce lieux déjà entouré par une atmosphère énigmatique. L’histoire raconte qu’à l’époque du Roi Andrianampoinimerina qui a régné de 1787 à 1810, deux jeunes gens de la région, dont les parents se sont opposés à leur union, s’y sont donnés la mort. Ils seraient montés au sommet du Tritriva, se sont attachés l’un à l’autre avant de se jeter enlacés dans le lac.

Selon la légende, le jeune couple se serait transformé en arbre, dont les branches s’entrelaceraient et aux feuilles ressemblant à des cheveux. La tradition raconte également que si on coupe cet arbre, il en coule du sang. Derrière la métaphore et le caractère magique et symbolique de l’arbre, semble se cacher un réel drame amoureux, confirmé par des témoins de la malheureuse scène et rapporté jusqu’aux oreilles du Roi.

D’après les récits, cet acte désespéré aura tant marqué les esprits, que les plus hautes instances du royaume en tirèrent une leçon. À l’occasion d’un Kabary (discours institutionnel du souverain faisant part des édits royaux) lu par le Zanakavo de vakinankaratra (chef vassal), il est expressément demandé de ne plus contrarier les enfants qui ont une affection. Quant aux parents qui avaient dans l’idée de s’opposer à l’amour de leurs enfants, ils étaient conviés à prononcer le mot Tritriva, pour se rappeler le drame du lac.

Un caprice d’enfant

Mais le Roi n’aurait pas été aussi conciliant et ira à l’encontre du kabary de son vassal. Andrianampoinimerina qualifie se suicide de caprice d’enfant et suivant l’injonction de ses conseillers, édicte des lois très restrictifs régissant le mariage. Le Roi interdit le libre arbitre et impose des règles de caste. En gros, les nobles avec les nobles, les hovas avec les hovas et les noirs avec les noirs. Ce qui iront à l’encontre de cette règle seront vendus.

Une lugubre restriction sur les liens de sang est également ordonné chez les Merinas (peuple occupant la partie nord des hautes terres centrales de Madagascar). Peuvent s’épouser les enfants d’un frère et d’une soeur, ainsi que les cousins du côté paternel. En revanche, les cousins du côté maternel ne le peuvent pas. Cette fois-ci, c’est la mort qui est réservé à ceux qui transgresseront cette règle.

un must to see

Le lac Tritriva et son eau de couleur incroyablement verte est un endroit à visiter coûte que coûte. Vous pouvez vous y rendre au départ d’Antsirabe sur la route de Betafo. L’ascension se fait aussi bien par la randonnée qu’en VTT, ce qui rendra votre expérience encore plus fun. Toute sorte d’activité est possible (nage, kayak, escalade ou de la Tyrolienne). Les plus téméraires n’hésitent pas à plonger depuis les falaises. C’est dangereux mais très impressionnant.

De nombreuses croyances entourent le mystérieux lac de Tritriva. Dans certaines circonstances par exemple, l’eau du lac viverait au rouge. D’ailleurs, ce lieu est sacré pour les locaux. Il est donc interdit d’y nager si vous avez mangé du porc. Il s’agit d’un fady (interdit alimentaire) que vous trouverez dans de nombreux lieux sacrés de Madagascar.

SOURCE :

REMARQUABLE VOLCAN DE TRITRIVA AU CENTRE DE L’ILE DE MADAGASCAR (Alexandre BOURDARIAT  / Dr JOHNSTON-LAVIS )

La Mémoire du Volcan. Essai d’interprétation sur les amants de Tritriva (Liliane RAMAROSOA)

IMAGE :

Tovo Rarivomanana / instagram@_____gusto_____

COMMENTE ET PARTAGE

N’hésite pas à commenter ou à partager ton expérience si tu as eu la chance de visiter Tritriva. Si tu veux en faire profiter tes amis, je t’encourage à partager mon article. Pour lire d’autres articles similaire, rendez-vous dans la catégorie au coeur de l’océan indien

La Newsletter 100% océan indien

Inscris-toi à la newsletter pour être prévenu dès la plublication d’un nouvel article. C’est 100% gratuit et 0% SPAM 😉

PATRICK – VOYAGEOI

Hello, je m’appelle Patrick, je suis l’auteur de ce blog. Viens, je t’emmene chez moi dans l’océan indien, sans bouger de chez toi et sans dépenser des sommes faramineuses. Pour cela, tu n’as besoin que de ton ordinateur ou de ton smartphone 😉