L’île Maurice et l’île de la Réunion sur les rails

27 Août 2019 | Au cœur de l'océan indien

Ce dimanche 25 Août, le Premier Ministre de l’île Maurice inaugurait la station Ébène et posait la première pierre du parc Roland-Armand. Le Métro Express mauricien devrait être opérationnel le 30 Septembre. Du côté de l’île de la Réunion, une étude est en cours dans le cadre du projet de réalisation d’un tramway dans le nord de l’île. Pas de doute, les îles soeurs sont sur les rails.

les travaux du métro express sur la fin

Les grands travaux de construction du Métro Express de Maurice sont bientôt achevés. La mise en opération devrait se faire le 30 Septembre prochain. Tout démarre officiellement le 31 juillet 2017 à Ébène, avec la signature par le gouvernement d’un contrat portant sur la création d’un système de train léger sur rail. Cette décision fut motivée par l’urgence de créer un système de transport permettant de lutter contre la congestion cauchemardesque du trafic routier dans l’île. Ainsi, le tracé prévu reliera les districts de Port Louis et de Plaines Wilhems.

On entre désormais dans la dernière ligne droite des travaux. Si des rumeurs de retard de livraison ont circulé, le Métro Express est toujours prévu être opérationnel le 30 Septembre prochain pour la ligne reliant Port-Luis à Rose Hill. La phase 2 qui correspond à l’extension de la ligne jusqu’à Curepipe devrait quant à elle s’achever théoriquement en Septembre 2021. Le projet est sous la direction de la société indienne Larsen & Toubro, qui a remporté l’appel d’offre du gouvernement mauricien pour un montant de RS 18,8 milliards, dont 9,9 milliards financés par une subvention du gouvernement indien.

L’itinéraire d’une longueur de 26 km, comportera 19 stations dont 2 stations surélevées. Le circuit sera relié à 4 échangeurs de bus, permettant la création d’un système de transport multimodal. En tout, 18 Tramways URBOS, fournis par la société CAF, assureront les liaisons. Chacun des véhicules léger sur rail auront une capacité de 307 personnes et se déplaceront entre 30 et 80 km/h. Le temps de trajet estimé entre Port-Louis et Curepipe sera d’environ 41 minutes.

Un tramway dans le nord de la réunion

Pendant que le projet mauricien avance, l’île voisine semble également intéressée par une solution de transport sur rail. Le projet de Tram entre l’aéroport international Roland Garros et l’entrée Ouest de la capitale Saint-Denis (en complément du projet Run Rail de la Région) est entré dans sa phase de consultation publique. Les réunionnais ont jusqu’au 31 octobre pour donner leur avis. Mais qu’en est-il concrètement de TAO ?

Ce transport sur rail, propose de relier l’aéroport au Barachois à Saint-Denis. La mise en place de ce type de transport est une obligation tant le réseau routier et bus à la Réunion est arrivé à un point de saturation. Le projet porté par la communauté intercommunale du nord de La Réunion (CINOR) est très alléchant. Il propose un déplacement rapide avec 18 stations et la possibilité de faire l’itinéraire Roland Garros Centre Ville de Saint-Denis en 25 minutes. TAO est prévu se connecter aux autres mode de transport de Saint-Denis (bus Citalis, futurs téléphériques, au réseau inter urbain : RRTG, cars jaunes). Le réseau serait fonctionnel de 5h du matin à 1h du matin et cerise sur le gâteau, les véhicules seront équipés du WIFI.

Ce mode de transport (abandonné en 1976 au profit du tout voiture) s’inscrit également dans une démarche d’amélioration de la qualité de vie et d’efficience des déplacements. TAO, c’est 100 000 voyages par jour et donc une estimation de 150 000 déplacement en voiture en moins, ce qui signifie une réduction drastique des embouteillages. La mise en oeuvre d’une offre de stationnement et de mobilités alternatives fait également partie du projet. En complément du Tram, la création de 4 parkings relais, de pôles d’échanges multimodaux, d’emplacements réservés pour parkings vélos, d’aires de co-voiturage et des vélos et autos en libre service sont au programme. L’ensemble de ces innovations devraient permettre de proposer à la population un mode de transport autre que la voiture et plus efficace. La mise en service est espérée pour 2022.

des îles soeurs branchées

Les îles soeurs (Réunion / Maurice) montrent qu’elles ont beau être perdu au milieu de l’océan indien, cela ne les empêchent pas d’être à la page des questions environnementales et de qualité de vie. Bien entendu, on pourra toujours critiquer le manque parfois de respect de l’environnement sur les deux îles, mais toujours est-il que ces 2 projets vont dans le bon sens. Le tout à l’automobile à enclaver celles et ceux non véhiculés ou vivant dans des secteurs mal ou non desservis par les bus. Le tout à l’automobile a transformé la circulation sur les îles en cauchemar aux heures de pointe, tout en aggravant la pollution aussi bien de l’air que sonore. Le tout à l’automobile a également rendu les habitants esclaves de l’essence et des fluctuations du cours du pétrole, ce qui peut paraître irréaliste quand on vit sur des îles aussi petites. Maurice est sur le point de concrétiser ce nouveau mode de transport, félicitation à eux. Espérons, que le projet TAO à la Réunion n’aura pas le même sort que le TramTrain, tué par les enjeux politique.

COMMENTE ET PARTAGE

N’hésite pas à commenter ou à partager ton avis sur ces projets de TRAM. Si tu veux en faire profiter tes amis, je t’encourage à partager mon article.

La Newsletter 100% océan indien

Inscris-toi à la newsletter pour être prévenu dès la plublication d’un nouvel article. C’est 100% gratuit et 0% SPAM 😉

PATRICK – VOYAGEOI

Hello, je m’appelle Patrick, je suis l’auteur de ce blog. Viens, je t’emmene chez moi dans l’océan indien, sans bouger de chez toi et sans dépenser des sommes faramineuses. Pour cela, tu n’as besoin que de ton ordinateur ou de ton smartphone 😉