Une récente escapade en mer à l’île de la Réunion m’a permis de découvrir mon île de façon originale. Cette virée maritime l’a été abord d’un navire de la marine nationale. Voilà une journée de découverte comme je les aime et que je partage avec vous.

L’accueil sur le navire

Au menu du jour, je vous emmène abord d’un navire de la marine nationale française. C’est au sein d’une frégate dont la mission est la surveillance de la zone sud-ouest de l’océan indien, que moi et mon épouse avons passé cette journée de découverte. Invité par un ami officiant dans ce navire, nous avions rendez-vous à 7h30 à la base navale de la Réunion. Nous sommes accueillis sur la plateforme arrière de la frégate, qui est habituellement le lieu d’atterrissage de l’hélicoptère de l’armée. De nombreuses personnes sont présentes, toutes des familles des marins et officiers du navire invitées elles aussi. Cafés, boissons et viennoiseries sont généreusement mis à notre disposition pour un petit déjeuner complet avant le départ.

Quitter le port est loin d’être une sinécure

A 8h30 c’est l’heure du départ. Il y a un peu de retard sur le timing prévu, en raison du pilote qui a mis un peu de temps à arriver. Ce pilote est chargé de guider le commandant du navire lors des opérations de sorties et entrées dans le port. A partir de là, démarre tout une procédure complexe visant à appareiller le navire. Les marins coordonnent leurs mouvements et actions, dans une chorégraphie parfaitement huilée. Dans le même temps, un remorqueur se présente pour aider le navire à quitter la berge. Ce sont vraisemblablement des kilomètres de cordes qui sont manipulées avec à la fois dextérité et force par les marins. L’appareillage semble être un processus particulièrement compliqué. Il faut sortir un bâtiment plutôt imposant par la taille, tout en tenant compte de l’inertie sur l’eau. Quand on sait que parfois faire un simple créneau en voiture peut parfois être compliqué, imaginez ce que ça doit être avec un navire dans une zone restreinte. De longues minutes auront été nécessaires pour quitter la berge et faire une sorte de manœuvre en marche arrière. Après un dernier virage serré sur la droite, nous quittons enfin le port direction le sud.

L’escapade en mer à l’île de la Réunion commence

A peine avons nous quitté le port que ça commence a secoué de manière assez significative. Le navire est balancé de gauche à droite, de droite à gauche, d’avant en arrière et d’arrière en avant. Impossible de tenir debout correctement. Lorsque nous essayons de nous déplacer, notre démarche fait clairement penser à celle d’une personne en état d’ébriété avancé. Dans les premières minutes, nous avons les plus grandes peines à trouver notre équilibre. Notre destination, la baie de Saint-Paul. Pour ce faire, le navire doit aller vers le sud, donc à contre courant. C’est pour cette raison que ça ballotte sévère. Notre ami nous invite à nous rendre à l’avant du bateau. C’est là que l’on ressent le plus le tangage du navire. C’est là également que je commence à ressentir une sorte de début de mal de mer alors que nous venons à peine de partir. Après une bonne vingtaine de minutes, nous arrivons à destination dans la baie de Saint-Paul. Les mouvements se calmes même si on sent toujours quelques légers mouvements. Déjà, la première partie de l’escapade a fait des dégâts, puisque certaines personnes montrent quelques signes de faiblesses, mais rien de bien méchant.

Hélicoptère, sortie en zodiaque, visite et même du shopping

Voir la Réunion depuis la mer est une expérience unique. En plus d’avoir une vue magnifique sur les rivages de la baie de Saint-Paul et sur le cap la Houssaye, vous avez également une vue sur les sommets de l’île. Le piton des neiges qui est le toit de l’île de la Réunion (et accessoirement de l’océan indien si on exclut l’Indonésie) était parfaitement visible. C’est dire le point de vue que nous avions de là ou nous étions. A part la navigation et la belle vue, vous vous demandez sans doute ce qu’on peut bien faire d’autre sur un navire de l’armée. Et bien les marins ont pensé à tout. Après être arrivée à destination, nous avons eu droit à la visite de l’hélicoptère de l’armée, qui nous a gratifié de quelques passages rapprochés au tour de la frégate. Ensuite, un petit espace boutique était même mis à notre disposition. Là, vous aviez en vente des tee-shirts, des polos, des polaires, des casquettes ou des porte-clés. Vous pouviez également visiter le navire et assister à la mise en mouvement de la tourelle, qui est le canon situé à l’avant de la frégate. Enfin, l’activité la plus fun est la sortie en zodiaque. Les adultes comme les enfants se sont faits plaisirs. Les marins ont joué le jeu et n’ont pas hésité à pousser les machines à fond. D’ailleurs, les pérégrinations des zodiaques ont eu pour effet d’attirer quelques dauphins. Il se sont montrer, dommage pas suffisamment pour qu’on puisse les photographier ou filmer.

Retour au port après une journée bien remplie

Cette escapade en mer à l’île de la Réunion s’achève en milieu d’après-midi. Le retour est nettement moins mouvementé qu’à l’aller, étant donné que cette fois-ci on vogue dans le sens du courant. Le retour au port fut tout aussi compliqué que le départ. Là aussi il faudra de longues minutes avant que la frégate soit entièrement amarrée, tout cela sous un soleil de plomb. Je salue la gentillesse et la disponibilité de ces marins qui au cours de cette journée, se sont pliés en quatre pour nous. N’oublions pas que ces hommes et ces femmes font un métier à risque et qu’ils méritent le plus grand respect. Je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous qui est un condensé en 3 minutes de cette journée. N’hésitez pas à vous abonnez à ma chaîne youtube. Je vous invite également à lire mon premier billet sur le panorama exceptionnel de Bois-Court à l’île de la Réunion.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :